Programmation 2017

de Fantazio, Rennes (FR)

International   English version of the show available on tour

 

20 HistoireintimeCyrilleChoupas
© Cyrille Choupas

 du 6 au 16 juillet 2017 (Relâches les 7 et 12 juillet)

1h15

18€/12,5€/7€ (intramuros)

 

 

 

Fantazio seul en scène, s’interroge et interroge le monde soulevant des questions essentielles. La figure monstrueuse d’Elephant Man est pour lui un prétexte à se plonger dans son enfance et, dit-il, traduire les voix multiples qui l’ont nourri, l’encombrent, l’empêchent de dormir et le débordent. Il dévoile une myriade de personnages tantôt affables, tantôt sauvages, explore ses chimères en un feu d’artifices tumultueux, et dresse un costume sur mesure à la folie ordinaire. On est comme suspendu à ses paroles, littéralement happé par cet absurde délicieusement maitrisé dans lequel on a plaisir à se perdre, et qui, tout à coup, fait sens. Sur scène, il offre un spectacle en rupture avec les conventions, une expérience unique qui dévoile la parole et la révèle dans ce qu’elle a de plus sincère. Une fantastique performance d’acteur pour un perpétuel improvisateur philosophe.

« Le chaos, je l’ai arrosé tous les jours comme une fleur, jamais je n’ai voulu l’abandonner, il était comme une petite chose fragile qui ne m’abandonnerait pas pendant ce long voyage montagneux de vie, et il ne valait mieux pas que je lui fasse la sourde oreille ou que je devienne hypocrite avec lui, parce qu’on allait passer beaucoup de temps ensemble, comme un voisin étrange à qui vous allez avoir à faire tous les jours dans un village exigu. » Fantazio

Performer, contrebassiste, chanteur et comédien, FANTAZIO est un poète engagé. Artiste qui choisit l’inconfort, il se définit comme un chercheur d’outils et de mots qui puise dans son laboratoire ambiant. Il s’agit pour lui  « de se positionner dans un état de porosité au monde, de se déformer, de savoir changer de cap, de poser des regards différents ».
Après plus de dix ans de performances musicales entre Paris, Tokyo et Berlin, pensionnaire à La Villa Médicis l’an dernier, il développe aujourd’hui des projets singuliers et notamment ce solo théâtral, sans musique cette fois.

 

Distribution
Écriture, conception, interprétation FANTAZIO
Regards extérieurs Patrice Jouffroy,  Pierre Meunier, Nicolas Flesch
Lumière Hervé FRICHET

Production : Théâtre L’Aire Libre – Festival Mythos / CPPC – Rennes, La Triperie – Montreuil

 

 

 

 

 

Contact
Centre de Production des Paroles Contemporaines (CPPC)
2 place Jules Vallès – 35136 Saint-Jacques-de-la-Lande
02 99 12 55 10 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.cppc.fr

Contact Avignon (professionnels uniquement)
Marine LECOUTOUR | 06 70 50 27 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Spectacle proposé dans le cadre de la sélection suisse en Avignon

François GREMAUD & Pierre MIFSUD / 2b company - Lausanne (CH)

01 Conference de choses 3ok 2b company
©2bcompany

 

 6-24 juillet 2016 (relâche les 11, 17 et 18 juillet)

17 juillet 2016 de 14h à 22h (durée 8h) La Collection Lambert accueillera l'intégrale de "Conférence de choses" en complicité avec le Festival IN d'Avignon dans le cadre de ses Ateliers de la pensée (+ info ci-dessous).

0h55

17€/12€/6€ (intra-muros)

 

Pierre MIFSUD - sorte de Pécuchet contemporain - salue l’audience et, de lien en lien, de sujet en sujet, de rebond en rebond, du bison à la Reine Margot, de Descartes au bonbon Haribo, de Annie Hall à la Comète de Halley, ne s’arrête plus de parler jusqu’à ce qu’un minuteur l’interrompe. Causerie en 9 épisodes de 53 minutes et 33 secondes, Conférence de choses est une déambulation ludique au cœur du savoir encyclopédique participatif contemporain, révélant à la fois les vastes étendues qu’il recouvre et quelques-uns des improbables chemins qui le traversent. C’est également une incroyable performance d’acteur qui ne repose que sur l’essentiel : un comédien et un public dans un espace et un temps donné, sans effet, sans filet. Chaque matin, un épisode différent sera donné. Nul besoin de les voir ni tous ni dans l’ordre pour apprécier la proposition.

CONFÉRENCE DE CHOSES - (L’intégrale) de François GREMAUD & Pierre MIFSUD/2b Company
le 17 juillet de 14h00 à 22h00 - Durée : 8h00. Prix : 10 € - 8 € incluant l’accès aux expositions de la Collection Lambert.
Donnée chaque matin à La Manufacture sous forme d’épisodes distincts, Conférence de choses fera l’objet d’une intégrale à la Collection Lambert. Une édition magistrale où Pierre Mifsud retraverse l’ensemble de cette matière et ne s’arrête plus de parler. Jusqu’à ce qu’un minuteur ne l’interrompe, 8 heures plus tard.
Vous serez libre d’aller, de venir et de revenir. Et bien sûr, de rester autant que vous voudrez !
Réservations indispensable auprès de la Manufacture au 04 90 85 12 71. Retrait des billets à la Collection Lambert (5 rue Violette, 84000 Avignon) le jour J à partir de 13h30. Une proposition de la Sélection suisse en Avignon, en complicité avec les Ateliers de la pensée du Festival d'Avignon et la Collection Lambert.

Depuis 2005, la 2b company constitue un répertoire de créations originales, théâtrales ou autres (films, publications, chansons…) Elle produit trois types de productions distinctes :
- les créations de François Gremaud (« Simone, two, three, four », « Re », « Conférence de choses », …)
- les créations du collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY (« KKQQ », « Récital », « Chorale », « Western dramedies », …)
- les Christmas Carols de Gremo & Mirou

Si chaque « chapitre » du savoir encyclopédique contemporain se veut une définition raisonnée d’un pan du réel, la déambulation hasardeuse et « horizontale » (qui aplatit et pose toutes nos connaissances à un même niveau) à travers l’ensemble de ce savoir se révèle pleinement « idiote », selon la définition étymologique  (simple, particulière, unique) et commune (dépourvue de raison) du mot. La matière de cette conférence semble ainsi révéler l’insignifiance de ce savoir en même temps que la singularité de celui qui le possède et le met en partage. L’ambition n’est pas de dire que le savoir humain est absurde, mais plutôt, pour paraphraser le philosophe Clément Rosset, de « Rendre le réel à son insignifiance » en montrant à la fois la grandeur et la vacuité du savoir encyclopédique.

Distribution
Mise en scène 
François GREMAUD
Avec
Pierre MIFSUD

Production 2b company
Coproduction Arsenic, Lausanne / Centre Culturel Suisse, Paris / Avec la participation du far° festival des arts vivants / Nyon
Soutiens Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, CORODIS, Loterie Romande, Fondation Leenaards, Fondation Suisse des Artistes Interprètes. La 2b company est au bénéfice du Contrat de confiance de la Ville de Lausanne.

Soutiens Sélection suisse en Avignon Conçue et financée par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, et CORODIS, Commission romande de diffusion des spectacles, la Sélection suisse en Avignon reçoit le soutien de la Société Suisse des Auteurs (SSA), de la Ville et du Canton de Genève, de la Ville de Lausanne, du Canton de Vaud, de la Ville et du Canton de Zürich, de la Fondation Ernst Göhner, du Pour-cent culturel Migros et de Présence suisse.

Contacts
2b company, 
Rue St-Martin 9, 1003 Lausanne - Suisse - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. www.2bcompany.ch

Contact Avignon
Michaël MONNEY | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. +41 76 804 70 32

Diffusion (Sélection Suisse en Avigon) : Florence FRANCISCO | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. + 33 (0)6 16 74 65 42

Save

de Abdulrahman Khallouf - Mise en scène Amre Sawah / FAB Production, Bordeaux (FR/SYRIE)

International English version of the show available on tour (see english description of the show below)

SouslePontIyad Kallas
© Iyad Kallas

 

du 18 au 23 juillet 2017 (relâche le 19 juillet)

Château de Saint Chamand - 1h40 (trajet en navette compris)

19,5€/13,5€/8€

 

Le temps d’une nuit, Jamal, jeune réfugié syrien vivant seul sous un pont, fait une succession de rencontres...
Construit à partir d’histoires réelles, ce témoignage puissant bascule dans une scène finale, véritable mise en abyme où l’auteur et le metteur en scène essaient, avec humour et autodérision, d’imaginer la fin du spectacle... Que vont-ils bien pouvoir faire de ce réfugié ?
Confronté à un décor inconfortable, le public entre malgré lui dans une communion de corps avec cet homme qui se dévêt peu à peu de son statut d’étranger pour nous renvoyer sa fragile humanité.

"Avec Sous le pont, Abdulrahman transcrit, au travers de Jamal, le personnage principal, l'histoire et la souffrance de nombreux immigrés. Le défi dans cette pièce est de recréer l'intensité de ces vies sur la scène, de les humaniser, à l'heure où ces migrants sont pour beaucoup plongés dans l'anonymat, réduits à des nombres, et exploités à des fins politiques.
Au théâtre, entre illusion et réalité, on pose des questions...Quel avenir y a-t-il pour ces gens prêts à mourir sur les routes ou en mer,  pour échapper à la guerre et la misère, pour un peu de sécurité ? A travers le personnage de Jamal, cette pièce nous rappelle pourquoi ces migrants ont tout quitté, et nous donne un aperçu de ce que beaucoup d'entre eux traversent aujourd'hui."

Sous le pont est aussi l’histoire d’une rencontre, celle d’Amre SAWAH et d’Abdulrahman KHALLOUF, tous deux syriens, sur les bancs de l’Institut Supérieur d’Arts Dramatiques
 de Damas à la fin des années 1990. Lorsqu’Amre quitte la Syrie, puis le Liban, pour 
la France, il décide de s’installer à Bordeaux, où vit son ami Abdulrahman depuis 2012. Après Secrets de Familles, ils travaillent de nouveau ensemble sur Sous le pont, une pièce bouleversante empreinte d’éléments autobiographiques sur les conditions d’accueil d’un réfugié en France, et sur l’exil.

ENGLISH SUMMARY OF THE SHOW
Syrian artist who had to leave his country because of the war, Amre Sawah has chosen to present the text of his companion from Damas also based in Bordeaux, Abdulrahman Khalouf, that shows with sensibility the position of being a refugee, facing the reality of our society.

 

 

Distribution

Texte Abdulrahman Khallouf
Mise en scène Amre Sawah
Avec Homam Afaara, Sébastien Laurier, Virginie Bergeon, Farhan Dahi, Issam Al Khatib    
Conception lumière  Emmanuel Bassibé
Collaboration artistique Sebastien Laurier
Photo Iyad Kallas
Editeur : Les éditions Moires (sortie du texte Sous le pont en livre le 10 juillet 2017)

Production : Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB)
Soutien : Onda, Fonds d’aide à la création et à l’innovation de la Ville de Bordeaux, OARA, Carré-Colonnes, La Villette

Contacts
FAB
9 rue des Capérans - 33000 Bordeaux
+33 (0)6 63 75 42 32
Mathilde Idelot
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
fab.festivalbordeaux.com

Contact Avignon (professionnels uniquement)
Mathilde Idelot
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+33 (0)6 63 75 42 32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Save

Save

Save

Save

Save

Spectacle proposé dans le cadre de la sélection suisse en Avignon

de Yan DUYVENDAK & Omar GHAYATT - (Pays-Bas/Suisse, Egypte/Suisse)

International English version of the show available on tour

Still in Paradise 3Pierre Abensur
© Pierre Abensur

 

6-25 juillet 2017 (relâches les 10, 14 et 19 juillet)

2h45 (trajet en navette compris)

19,5€/13,5€/8€ (patinoire)

Le 12 juillet : intégrale avec un départ navette à 19h15
4h30 environ (repas et trajet en navette compris)
29.5 € / 23,5€ / 18 € repas inclus


 

Dans un monde tout en tension, est-il encore possible d’aller à la rencontre de l’Autre ? Yan Duyvendak et Omar Ghayatt confrontent leurs points de vue. Prenant pour fil conducteur leur histoire, commune et personnelle, ils tissent une performance qui se réinvente chaque soir. Sur les douze fragments dont ils font préalablement l’article, seuls cinq seront joués : aux spectateurs de voter, à main levée. Le 12 juillet, le projet déploiera tous ses aspects, riches et variés, entrecoupés d’un repas, pendant environ 4h30 . Avec cette forme agréablement participative et sans fausse naïveté, ces deux Suisses d’adoption, l’un Hollandais, l’autre Égyptien, s’emploient à déjouer les clichés, à renouer le
dialogue, même s’il faut en passer par là où ça fait mal. Occident et Orient sont-ils réconciliables ? En place de réponses, Still in Paradise génère des questions. À chacun d’éprouver ses idées, l’esprit ouvert à la complexité.

« Il nous a semblé important, impératif même, de remettre Made in Paradise en selle, de le faire correspondre à l’actualité récente et de le transformer en Still in Paradise. Parce que nous pouvons, nous devons, avec nos petits moyens, contribuer à déjouer les anciens et les nouveaux clichés, les vieux et les jeunes démons. Chercher là où ça fait mal, pour y mettre du baume. C’est nécessaire. C’est urgent. » Yan Duyvendak et Omar Ghayatt

Ils tracent chacun leur voie en faisant fi des catégories. Si les spectacles de Yan DUYVENDAK l’ont imposé comme une figure majeure de la performance suisse et internationale, ils fraient aussi du côté du théâtre, de la danse et des arts plastiques. Les premiers opus d’Omar GHAYATT ont, quant eux, révélé un acteur et un metteur en scène singulier, dont l’univers se déploie bien au-delà des mots. Ensemble, ces deux artistes ont créé dès 2008 une œuvre au long cours. Née en réaction au « choc des civilisations », Made in Paradise se poursuit, face à une situation plus complexe encore, dans une version actualisée, rebaptisée Still in Paradise.

Distribution
Conception et performance Yan Duyvendak et Omar Ghayatt
Traduction et performance Georges Daaboul
Scénographie en collaboration avec Sylvie Kleiber
Conception graphique Nicolas Robel, B.u.L.b. grafix
Administration Marine Magnin
Diffusion Judith Martin
Production et communication Raphaël Rodriguez
Technique Leo Garcia

Production : Dreams Come True Genève – Genève
Coproduction : Arsenic – Centre d’art scénique contemporain – Lausanne, Dampfzentrale Bern, Théâtre du GRÜ – Genève, La Bâtie – Festival de Genève
Coréalisation FRAC Alsace, Montévidéo – Marseille
Soutiens Ville de Genève, République et Canton de Genève, Fonds municipal d’art contemporain – Genève, Loterie Romande, Pro Helvetia Le Caire, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, Valiart Bern, Fondation Meyrinoise du Casino, Fondation Leenaards

Dispositif imaginé et financé par Pro Helvetia et CORODIS, Sélection suisse en Avignon reçoit le soutien de la Ville, du Canton de Berne, de la Ville et du Canton de Fribourg, de la République de Genève, de la Ville de Lausanne, du Canton de Vaud ainsi que de la Société Suisse des Auteurs (SSA), de la Fondation Ernst Göhner, du Pour-cent culturel Migros, de la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature et du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) - Présence suisse.

 

Contacts
Dreams Come True / Cie Yan Duyvendak
rue de Chantepoulet 7
1201 Genève – Suisse
www.duyvendak.com
Marine Magnin
+41 22 321 04 38 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Sélection suisse  
www.selectionsuisse.ch

 

Contact Avignon (professionnels uniquement)
Ligne DIrecte / Judith Martin
+33 6 70 63 47 58 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

de Robert Schneider / Kheireddine Lardjam - Cédric Veschambre (FR)

Salete KheireddineLardjam web
© Iyad Kallas

 

le 12 juillet 2017

1h

18,5€/12,5€/7€ (intramuros)
Dans le cadre de la journée émergence contemporaine

 

Sad est Irakien. Il a étudié la philosophie et la littérature. Il était si heureux de venir dans ce beau pays aux lacs vert foncés et aux montagnes bleutées... Il s'appelle Sad. Mais il pourrait s'appeler Ahmed, Hassan, Nabil, Ismaïl, Artan, Bahiyyih. Il sait qu'il n'a pas le droit de vivre là et de s'asseoir sur les jolis bancs publics. Il ne l'a pas mérité : il sait qui il est ! Il connaît son odeur, le grain grossier de sa peau, la noirceur de ses yeux... Et plus il regarde les hommes de quarante ans assis sur les bancs publics, plus sa culpabilité augmente. Sad, celui qu'on tutoie. Celui à qui on dit non, sans même le regarder. Celui que l'on prive de tout droit. Celui dont la fierté — cette insolente fierté ! — est continuellement bafouée... Sad, le sans-papier, vit la peur vissée au ventre... Il était si heureux de venir dans ce pays civilisé, cultivé, démocratique. Il l'aimait. Il en rêvait. Aujourd'hui, il ne rêve plus, car il connaît sa fin. Saleté, c'est une nuit avec Sad. Il dit ce qu'il entend, ce qu'il ressent mais qui ne s'exprime pas : le regard de l'autre sur la différence de peau, la différence d'habitudes et de comportement. Peu à peu, au fil de son écrit, il s'enflamme, se révolte et parle par la bouche de ceux qui le jugent et le rejettent.

Ce texte déplace le point vue, offre l’occasion de regarder par les yeux d’un personnage socialement faible. Dans la solitude alcoolisée de la nuit, Sad affronte les fantômes du jour, ces bonnes gens qui portent beau le racisme ordinaire, la haine des différences, comme dans un cauchemar. Il rentre dans l’âme de ses ennemis et joue leur rôle. Leurs paroles, de celles glanées dans les brasseries, se glissent dans son
corps. Il parle de ses bourreaux avec cette connaissance précise que seules peuvent avoir les victimes.

Kheireddine LARDJAM est metteur en scène et directeur artistique de la Compagnie El Ajouad.
Kheireddine Lardjam obtient une licence de musique, se forme au théâtre au Conservatoire National d’Oran en Algérie et au cours de stages dans le monde arabe, en Afrique de l’Ouest et France. Il crée en 1998 à Oran la compagnie El Ajouad (Les Généreux), titre d’une pièce d’Abdelkader Alloula, dramaturge assassiné en Algérie en 1994 par les islamistes, auteur déterminant dans le trajet de Kheireddine Lardjam qui s’engage à défendre son œuvre et dont il met en scène cinq textes. La compagnie se consacre à la découverte et à la diffusion d’œuvres d’auteurs contemporains arabes. Depuis 1999, Kheireddine Lardjam multiplie les collaborations en Algérie, dans plusieurs pays arabes et en France. Récemment, il crée : De la Salive comme oxygène de Pauline Sales au Théâtre de Sartrouville,
Le Poète comme boxeur de Kateb Yacine au théâtre de Béjaia, Algérie (2012), Les Borgnes de Mustapha Benfodil à L’Arc, Scène nationale
du Creusot (2012), End/Igné de Mustapha Benfodil au Caire et présenté à La Manufacture lors du festival d’Avignon Off (2012). Il crée Page en construction de Fabrice Melquiot à La Filature - scène nationale de Mulhouse dans le cadre du festival Les Vagamondes en janvier 2015. En 2015/2016, il intégrera l’ensemble artistique de la Comédie de Saint Etienne.
Kheireddine Lardjam est un des rares metteurs en scène algériens dont les spectacles tournent de façon régulière en Algérie et en France.


Distribution

Texte Robert Schneider
Interprétation Kheireddine Lardjam
Mise en scène Kheireddine Lardjam et Cédric Veschambre
Direction d’acteur Cédric Veschambre
Scénographie Cédric Veschambre, Estelle Gautier
Création son Pascal Brenot
Costumes Ouria Dahmani-Khouhli pour les Ateliers Costumes de la Comédie de Saint-Etienne - CDN
Chargée de production  Lucile Burtin


Production : Cie Le Souffleur de Verre (Auvergne–Rhône-Alpes), Cie El Ajouad (Bourgogne-Franche-Comté), La Comédie de Saint-Etienne, Centre Dramatique National.

Coproduction : Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine et L’Arc, scène nationale Le Creusot.
Avec les soutiens de : Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de La Région Auvergne-Rhône-Alpes, Direction Régionale des Affaires Culturelles de La Région Auvergne-Rhône-Alpes, Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, Rectorat de Clermont-Ferrand – Région académique Auvergne-Rhône-Alpes, DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Départemental de Saône et Loire.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

CECI N’EST PAS UN EDITO

Penser mémoire créative
Des tribulations adolescentes
Décomposer/recomposer
Créer le journal d’une création
De l’enfance et du monde invisible
Homophobie ordinaire
Médée moderne
Quand la vie s’éloigne
Merveilles horrifiques
Candide remix
Apprenti terroriste
Christ is back
Chimères, costumes sur mesure
Mémoire de l’exil
Source hannah harendt
Syrie my love
Histoire commune,
Visions différentes
Flow & beatbox
Déconstruction des illusions
Connaissons-nous l’islam ?
Et toi dans tout cela ?

Le collectif contemporain

Téléchargez l'application de la manufacture sur votre smartphone.

fr generic rgb wo 60

 

Download on the App Store Badge FR 135x40

 

 

Newsletter